Prix Femina : Une recontre et un vainqueur

Accueil / Actualités/ Prix Femina : Une recontre et un vainqueur

Chapitre 1 : Une rencontre

Jeudi 26 novembre, les élèves de HLP2 ont pu « rencontrer » par visio l’autrice LOLA LAFON. Un moment attendu par les élèves qui ont lu et particulièrement aimé son roman Chavirer : l’histoire de la jeune Cléo, 13 ans, dont l’ambition est de devenir danseuse professionnelle et qui va tomber dans un piège sexuel terrifiant,…La rencontre a été l’occasion d’échanger autour de ce sentiment de malaise que nous avons tous ressenti à la lecture, et qui a rendu ce roman très intéressant. Lola Lafon s’est montrée très disponible, n’hésitant pas à développer ses réponses, à dialoguer avec les élèves, et à rester malgré tout optimiste ; en effet, nous a-t-elle dit « le roman s’intitule Chavirer mais ce n’est pas un naufrage ; il se termine sur une note d’espoir »…
Une autrice qui a déjà connu le succès avec d’autres romans (n’hésitez pas à lire également La Petite communiste qui ne souriait jamais) et dont le roman actuel est en tête des ventes et rencontre un très grand succès critique et public !

 

Chapitre 2 : Les résultats

Mercredi 9 décembre a été décerné le 5ème PRIX FEMINA DES LYCEENS au roman Ce qu’il faut de nuit, de LAURENT PETITMANGIN.
Un résultat qui satisfait une majorité de la classe de 1ère HLP2 : en effet, lors de la délibération au sein de la classe jeudi 4 décembre, ce roman     était arrivé en tête du tiercé gagnant, au coude à coude avec Chavirer de Lola Lafon. C’est Samanda S. qui a été la déléguée représentante et a participé aux délibérations finales du jury : son témoignage arrive..
Nous avions eu la chance de rencontrer Laurent Petitmangin mardi 10 novembre : une très belle rencontre, suivie peut-être d’une deuxième puisqu’il nous avait dit ce jour-là : « si je remporte le prix, je reviens vous voir au lycée ! »Vous pouvez retrouver

 

Un article sur cette belle aventure écrit par la ville d’Estaires, sur la page facebook de la ville d’Estaires et un autre écrit par l’indicateur des Flandres.